COPENHAGEN

2 days / 15 talks
Awesome and great blog

January 25-27


À la succursale de Sainte-Foy, lundi, environ 75 personnes faisaient la file dans le stationnement en face de la boutique qui vend des produits de cannabis. On se serait cru de retour au moment de l’ouverture des succursales, en 2018, alors que l’affluence était très importante et que les files s’allongeaient partout au Québec.

https://www.journaldemontreal.com/2020/03/23/en-images-covid-19-ruee-vers-la-sqdc-a-quebec

 



La vente de cannabis est considérée comme un service essentiel en Ontario. Alors que de nombreux commerces dans d’autres secteurs de l’économie se voient forcés de fermer temporairement, une boutique de cannabis ouvre au marché By dans le centre-ville d’Ottawa.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1686755/pandemie-covid19-magasin-cannabis-ottawa-marche-by



mai 9, 2019 Web Admin0

Les consommateurs québécois de cannabis boudent la Société québécoise de cannabis (SQDC), alors que plus de 60 % d’entre eux continuent de s’alimenter sur le marché noir, révèle un sondage de l’Université Dalhousie. Le coup de sonde mené le mois dernier indique qu’une majorité de consommateurs québécois s’approvisionnent encore auprès de leur ancien fournisseur malgré la légalisation du cannabis il y a plus de six mois (17 octobre dernier).



mai 8, 2019 Web Admin0

Santé Canada espère pouvoir accélérer l’attribution des licences pour la production, transformation et vente du cannabis à des fins médicales à l’aide de modifications à son processus d’approbation annoncées mercredi. Le ministère demandera désormais aux nouveaux demandeurs de licences d’avoir terminé de construire les installations où ils souhaitent mener leurs activités au moment de formuler leur demande. Cette nouvelle exigence s’appliquera autant à ceux qui entendent cultiver la marijuana à usage médical, que ceux qui désirent en transformer ou en vendre.



L’adoption, à 61 voix pour et 46 voix contre, ne s’est pas faite sans heurts. Le Parti québécois (PQ) et la Coalition avenir Québec (CAQ) ont tous deux refusé d’appuyer la pièce législative.

Celle-ci fixe à 18 ans l’âge légal pour consommer du cannabis, permet un maximum de 150 grammes de cannabis séché par domicile, peu importe le nombre d’adultes qui y résident, crée la Société québécoise du cannabis (SQDC) et impose la tolérance zéro au volant.