COPENHAGEN

2 days / 15 talks
Awesome and great blog

January 25-27


juillet 25, 2021 manuel@nationalevent.com0

Plus précisément, il s’agit de 2 291 143 contenants qui ont été récupérés en 2020-2021, a fait savoir la Société québécoise du cannabis (SQDC). Le programme de récupération de tous ses emballages (les pellicules de plastique, les contenants en verre, etc.) ayant débuté en août 2020, ce nombre de petits pots ne couvre pas toute l’année.

Il est toutefois impossible de savoir quelle proportion des contenants vendus cela représente : la SQDC ne veut pas révéler cette donnée « de nature commerciale ».

Il n’y a pas de consigne sur les contenants de la SQDC, à l’exception des boissons qui sont encadrées par le système de consignation de RECYC-QUÉBEC.



juillet 15, 2021 manuel@nationalevent.com0

Alors que les ventes d’essence sont vouées à diminuer sur la planète ces prochaines années, Alimentation Couche-Tard entend miser notamment sur de nouvelles énergies, le pot et l’alimentation pour renflouer ses coffres.

• À lire aussi: Bruxelles veut la fin des moteurs essence et diesel à partir de 2035

Mercredi, la multinationale lavalloise a présenté ses objectifs à venir aux investisseurs. Sans surprise, il a été question de l’avenir du carburant, car Ottawa prévoit interdire la vente de véhicules légers à essence dès 2035, et du plan de croissance par acquisition et de façon organique de la société.



juillet 12, 2021 manuel@nationalevent.com0

Le rêve se poursuit pour Origine Nature. Avec son permis de vente de cannabis en poche depuis le mois de mars, l’entreprise de Sainte-Agathe-des-Monts, dans les Laurentides, va bientôt doubler la taille de son usine ainsi que sa production, ce qui, depuis le début, était l’objectif de son ambitieux fondateur. Origine Nature, c’est le bébé de Dave Bow, un vieux routier de la restauration qui possède une franchise Casey’s Bar & Grill et une franchise St-Hubert à Mont-Tremblant. Il s’est lancé dans le cannabis en 2017, à la suite du cancer qui a eu raison de son père.



Moquée à ses débuts à cause des pénuries et des files d’attente interminables, la SQDC est aujourd’hui érigée en modèle par des partisans de la légalisation du cannabis en France. Outre-Atlantique, le Québec, avec son monopole d’État, est vu comme un contre-exemple du Colorado, dont l’approche très déréglementée visant à lutter contre le crime organisé a plutôt eu pour effet d’attirer des trafiquants en provenance d’autres États.



À la succursale de Sainte-Foy, lundi, environ 75 personnes faisaient la file dans le stationnement en face de la boutique qui vend des produits de cannabis. On se serait cru de retour au moment de l’ouverture des succursales, en 2018, alors que l’affluence était très importante et que les files s’allongeaient partout au Québec.

https://www.journaldemontreal.com/2020/03/23/en-images-covid-19-ruee-vers-la-sqdc-a-quebec

 



La vente de cannabis est considérée comme un service essentiel en Ontario. Alors que de nombreux commerces dans d’autres secteurs de l’économie se voient forcés de fermer temporairement, une boutique de cannabis ouvre au marché By dans le centre-ville d’Ottawa.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1686755/pandemie-covid19-magasin-cannabis-ottawa-marche-by